logo_têtuBaptisé « Acte de cohabitation », le texte a recueilli 40 voix pour et 38 contre, dans une chambre qui compte 101 sièges. Plusieurs autres lois devront être amendées pour qu’il entre en vigueur. Le régime d’union civile – pour les couples tant homosexuels qu’hétérosexuels – qu’il instaure est similaire à la législation existante dans 14 autres pays européens.

Le projet de loi, introduit par 41 députés, a suscité une importante controverse dans le petit pays balte, membre de l’UE et de l’Otan, qui compte 1,3 million d’habitants en grande majorité athées. Un sondage de l’institut EMOR a révélé récemment que deux Estoniens sur trois y étaient opposés.

Lire la suite sur Têtu.com