alain-pojolatAlain Pojolat a été relaxé mercredi des poursuites pour organisation de manifestation interdite après des incidents en juillet en marge de protestations contre l’intervention israélienne à Gaza. Le parquet poursuivait ce responsable du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste) pour avoir maintenu à Paris durant l’offensive israélienne deux rassemblements propalestiniens interdits par la police, l’un à Barbès, l’autre à République, et dont il reste des images d’émeutes urbaines et de dérapages antisémites. C’est lui qui avait déclaré ces manifestations en préfecture au nom d’un collectif de partis et d’associations et qui avait été avisé de leur interdiction.

Lire la suite de l’article sur Politis.fr