Roms-Amnesty_11avril

 

Dans le cadre de la journée internationale des Roms, Amnesty International France (AIF) organise un événement à Paris pour donner la parole aux Roms.

Anina, Dragomir, Mihaela, Liliana, Spartacus et Cassandra sont tous des citoyens européens de culture rom qui ont vécu dans un bidonville en France. Malgré les difficultés rencontrées, ils ont trouvé leur place. Anina a suivi un parcours scolaire qui l’a conduite jusqu’à des études supérieures. Elle est aujourd’hui juriste. Dragomir et Mihaela ont accédé à un vrai logement et grâce à leur travail, ils subviennent aux besoins de leur famille. Liliana est salariée et a créé son association, Roms réussite.Spartacus et Cassandra, adolescents qui étaient livrés à eux-mêmes, vivent maintenant en sécurité et vont à l’école.

« Scolarisation, logement digne, accès aux soins, accompagnement vers l’emploi sont autant de droits qui permettent à chacun de trouver une vraie place dans la société », soutient Geneviève Garrigos, présidente d’AIF. « Une politique autre que celle des expulsions systématiques de bidonvilles est possible ; Anina, Dragomir, Liliana, Spartacus en sont la preuve.»

Aux côtés de nombreuses personnes venues témoigner, des personnalités politiques prendront la parole afin d’exprimer l’urgence de donner aux Roms une vraie place dans notre société, seule voie respectueuse de leurs droits. Des artistes, dont la violoniste Sarah Nemtanu, seront mobilisés avec Amnesty International en soutien à l’événement.

L’Orchestra Chakaraka composé de musiciens roms donnera un ton festif à la manifestation et Sarah Nemtanu jouera des extraits de ses compositions.

Des militants d’AIF sensibiliseront le public tout au long de l’événement autour de stands d’information.