SOS-homophobieDans un communiqué, SOS Homophobie s’est réjoui de ce vote, mais rappelle que le travail parlementaire n’est pas fini et qu’il faudra ensuite transcrire concrètement cette disposition dans la réalité:

« SOS homophobie tient aujourd’hui à féliciter les député-e-s et le gouvernement pour leur prise de conscience et leur volonté de mettre fin à cette discrimination. Après le vote de cet amendement, nous serons particulièrement vigilant-e-s au maintien de cette disposition dans le texte de loi, et surtout à la publication rapide des textes réglementaires permettant de lever effectivement cette interdiction. Une évolution du questionnaire préalable au don de sang nous apparaît désormais indispensable pour que le vote de cet amendement ne se résume pas qu’à une position de principe. »
La suite de l’article sur Yagg.com et l’intégralité du communiqué de presse ici