101x147xrapport_2015_3.png.pagespeed.ic.Wu9HLjo4jPCe 19ème Rapport annuel, rendu public le 12 mai 2015, offre une analyse thématique des témoignages reçus par l’association (agressions physiques, agressions verbales, homophobie au travail, dans le cadre de la vie quotidienne, mal de vivre…). Il constitue une référence qui permet de présenter chaque année l’évolution de l’homophobie et de la transphobie en France.

2013, une année exceptionnelle liée aux débats sur le mariage pour tous….

En 2013, SOS homophobie enregistrait une hausse sans précédent du nombre de témoignages d’actes LGBTphobes (lesbophobes, gayphobes, biphobes et transphobes). Dans le contexte des débats sur le mariage pour tou-te-s, cette hausse s’expliquait à la fois par une libération de la parole homophobe, mais aussi par une libération de la parole des victimes, qui hésitaient de moins en moins à réagir face à leurs agressions et osaient davantage témoigner.

Une baisse en 2014 en trompe l’œil et des chiffres inquiétants

Cette année, malgré une baisse du nombre de témoignages reçus, le niveau reste élevé et toujours préoccupant. 2 197 témoignages ont ainsi été enregistrés au cours de l’année écoulée, soit 41 % de plus qu’en 2011 (dernière année hors contexte « mariage pour tou-te-s »). Dans les contextes relatifs à la vie quotidienne – famille, voisinage, travail, milieu scolaire – la haine et la violence homophobes et transphobes se manifestent toujours autant, montrant à quel point les LGBTphobies ont pénétré les grains les plus fins de notre société.