logo-yaggDeux Marocains, Lahcen et Mohsine, seront jugés demain au Maroc, accusés d’atteinte à la moralité publique. Leur tort a été de s’embrasser en public sur l’esplanade de la tour Hassan à Rabat (photo), là où deux militantes du groupe Femen se sont aussi embrassées en signe de protestation contre la criminalisation de l’homosexualité. Selon leurs avocat.e.s, les deux hommes, arrêtés le 3 juin, auraient été victimes de violences physiques de la part de la police pour leur extorquer des aveux. Les avocat.e.s signalent aussi d’autres vices de procédures, et notamment la violation du secret de procédure judiciaire. Lahcen et Mohsine ont en effet vu leurs noms et leur photo révélée dans plusieurs médias, y compris au journal télévisé de la chaîne publique Al Aoula. Lors de la première audience, la défense a demandé la liberté conditionnelle des deux accusés, ce qui avait été refusé par le juge. L’article 489 du code pénal marocain punit de trois ans de prison pour les personnes coupables d’actes «contre nature avec un individu de son sexe».

Lire la suite de l’article sur Yagg.com et soutenez financièrement ce média indépendant !