Dans ce symbole du luxe parisien, les laissés pour compte du logement sont venus réclamer leurs droits !

Depuis le 30 juillet, plusieurs dizaines de ménages expulsées de leur logement ou menacées d’expulsions dans les prochains jours organisent avec DAL une manifestation permanente, sur la place de la République. Aujourd’hui avec l’approche de la rentrée scolaire, les familles à la rue  ou hébergés très loin de leur lieu de travail et de scolarité ou pouvant être expulsées à tout moment sont très inquiètes.

Alors que le nombre d’expulsions ne cesse d’augmenter à Paris et en Seine-S12aint-Denis, où le tiers des expulsions forcées en France ont été exécutées en 2014 (4100 expulsions manu militari, hors évacuation bidonvilles). Les locataires et les habitants sont jetés à la rue sans hébergement la plupart du temps, puisque plus de la moitié des appels au 115 sont non pourvus.

A l’issue d’un pique-nique rue de Varenne, le Ministère du Logement avait reçu une délégation mercredi, qui avait remis les fresques faites par les enfants expulsés ou menacés d’expulsion, et avait présenté les revendications du mouvement.

Les familles sont déterminées et, rejointes par d’autres, elles vont continuer à se mobiliser pour demander:
– Pour les personnes et familles de République,  un engagement de relogement.  Et en attendant: pour les expulsés un hébergement décent, à proximité leur lieu de vie, et la suspension des expulsions des ménages menacés ;
– L’arrêt immédiat des expulsions sans relogement (dont les DALOs), particulièrement à Paris et en Seine-Saint-Denis ;
– Un plan d’urgence de mobilisation de 100 000 logements vacants (réquisition ou mise à dispositions), dont 50 000 en Ile-de-France ;
– Des financements pour construire 200 000 HLM par an à des loyers situés entre 4 et 6€ le m2 ;

Dimanche 16 août à partir de 15h, Rassemblement festif sur la place de la République avec des concerts, des animations pour les enfants et des surprises …