alterecoplusLe taux de précarité a très fortement progressé entre le milieu des années 1980 et la fin des années 1990, passant de 5 % à 12 %. Depuis, il est resté stable.

Le monde du travail se scinde en deux. La part des formes précaires d’emploi reste stable, mais les contrats précaires sont de plus en plus courts : la rotation s’accroît. Les salariés précaires tournent de plus en plus sur des petits bouts d’emploi et, en face, les salariés stables quittent de moins en moins leur entreprise.

Lire la suite sur Alter Eco Plus en cliquant sur ce lien.