Logo_RadioLezartPirateHDL’émission est diffusée sur Radiolezart, la webradio créée par la MJC MPT de Noisiel et l’association Turbulences, le samedi à 10h et en rediffusion le mercredi à 18h30.

L’équipe de Turbulences présente ses excuses aux participant-e-s et auditeurs-trices- pour la qualité parfois mauvaise du son liée à une défaillance d’un des microphones. Et ce, malgré la vigilance d’Amin à la prise de son lors l’enregistrement.

Cette semaine, Charlotte et Maxime, deux élèves du micro-lycée de Sénart, animent l’émission Turbulences. Les deux animateurs ont à cœur de présenter leur lycée si particulier, avec l’aide de leurs  invité-e-s : Aurélia,Corentin, Louise, Mathieu, Tidiane, et leurs enseignantes, Anne, Delphine et Odile.

Un très grand merci aux participants et participantes de Turbulences, l’émission, à plus d’un titre tout à fait exceptionnelle !

Cette émission a été enregistrée le vendredi 27 mai dernier au micro-lycée de Sénart ! Amin a assuré la prise de son. Patrick Nivolle a réalisé le montage de l’émission. La programmation musicale est celle des élèves, sauf le dernier titre. Kevin annonce le premier titre.

Thème de l’émission : un lycée pas tout à fait comme les autres : le micro-lycée de Sénart

Emission Turbulences du 1er octobre  2016 - Téléchargez le mp3

Les titres de la programmation musicale cette semaine :

  1. French Autosaidaz, Day life, Auto-production, 2016
  2. B.o.B,  ft Hayley Williams of Paramore, Airplanes, Album B.o.B Presents: The Adventures of Bobby Ray, Rebel Rock – Grand Hustle – Atlantic, 2010
  3.  Twenty One Pilots, Stressed Out, EP, Fueled By Ramen, 2015
  4. PLN, Bene, Album Dans la légende, QLF Records, 16 Septembre 2016

Extraits de la page web du micro-lycée de Sénart

Quels objectifs du  micro-lycée de Sénart ?

  • accueillir des élèves en rupture avec le système éducatif pour leur permettre de se re-scolariser,
  • aider les jeunes à retrouver une estime de soi, une envie et un plaisir d’apprendre,
  • donner du sens à leur retour au lycée dans un nouveau cadre scolaire,
  • aider les jeunes à construire un projet personnel,
  • les préparer au baccalauréat.

Comment atteindre ces objectifs ?

  • une adaptabilité maximale à la demande du jeune : inscription possible jusqu’en octobre en fonction des places disponibles,  emploi du temps  contractualisé, possibilité de travail personnel sur place, aide à la construction du projet personnel de formation,  possibilité de conserver les bénéfices obtenus au baccalauréat
  • Une approche globale du jeune centrée sur la personne : écoute permanente, entretiens individuels, relations avec les partenaires liés à l’histoire de chaque jeune, une relation avec les parents négociée entre le jeune, la structure et la famille, tutorat individualisé pour chaque jeune par un adulte référent.
  • L’appropriation de la structure par le jeune : structure de petite taille (90 inscrits au maximum), classes à effectifs réduits conseil hebdomadaire, l’Assemblée du Jeudi,  gestion collective des lieux : administration, entretien des locaux,  aménagement des lieux avec les jeunes,  adhésion aux principes et au fonctionnement de la structure.
  • Une équipe éducative adaptée :  recrutement par cooptation,  fonctionnement collégial, polyvalence des enseignants, formation permanente.

Pour quels jeunes ?

Les jeunes qui veulent s’inscrire doivent répondre aux critères suivants:

  • être âgé de 17 à 26 ans
  • avoir vécu une interruption de scolarité de 6 mois au moins
  • avoir obtenu un passage dans une seconde générale ou avoir obtenu le brevet des collèges, CAP ou BEP
  • affirmer un désir d’Ecole et une volonté de préparer un baccalauréat,
  • ne pas avoir de place dans un établissement traditionnel ( refus de l’Inspection académique, avoir exploré les autres possibilités)

Un peu d’histoire….

Le projet de la création d’une structure publique pour lycéens décrocheurs est né, à l’initiative d’Eric de Saint-Denis, du travail interdisciplinaire d’une équipe de quatre enseignants, professeurs au lycée Mendès France de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Le projet de ce qui deviendra le Microlycée de Sénart reste en chantier durant quatre ans, de 1996 à 2000, jusqu’à une réponse positive du Ministère de l’Education nationale qui donne son accord pour l’ouverture en septembre 2000. Le projet réunit alors les conditions demandées :

une équipe éducative : autour du noyau des quatre fondateurs (Christiane Ressicaud, Christian Aubertin, Yves Lancry et Eric de Saint-Denis), elle a été rapidement complétée pour être opérationnelle à la rentrée 2000 et est restée depuis très stable, même s’il y a eu quelques changements.

un Proviseur et un lycée de rattachement : dès le départ, le Proviseur du Lycée La Mare Carrée à Moissy-Cramayel a soutenu le projet et l’a porté afin que le Conseil d’Administration du lycée vote le rattachement du Micro-Lycée à La Mare Carrée, ce  qui est fait à l’unanimité en mars 2001. Si depuis le Proviseur de La Mare Carrée a changé, le soutien de ce lycée support est demeuré un élément important du bon fonctionnement du Micro-Lycée.
des locaux : au départ accueilli dans quelques salles du Lycée La Mare Carrée, le Micro-Lycée a pu s’implanter au Collège de La Pyramide en novembre 2001. Il y est accueilli depuis cette date avec le soutien du Conseil d’Administration du Collège et celui des chefs d’établissements successifs.