Mise à jour : le 03/01/2017 à 08h30, Thierno était toujours enfermé au CRA du Mesnil-Amelot, en attente de son expulsion. Continuez à mailer/faxer pour demander sa libération !

Mise à jour #2 : Thierno a finalement été expulsé le 07/01/2017 vers la Guinée Conakry, escorté par 3 policiers français. La France expulse donc des mineurs, au mépris total de la Convention Internationale des Droits de l’Enfants qu’elle a pourtant ratifié.

Thierno M. B., âgé de 16 ans, a fui la Guinée Conakry en 2015 pour échapper à la maltraitance de sa marâtre chez laquelle il vivait depuis le décès de son père en 2010. Sa mère est décédée quelques années auparavant.

A l’issue d’un long et périlleux périple (traversée Maroc/Espagne par la mer, enfermement dans un camp de réfugiés dans l’enclave espagnole de Ceuta), Thierno est entré en France en mars 2016. Il a demandé une prise en charge en tant que mineur isolé à Strasbourg suite à son arrivée sur le territoire. Il a été pris en charge sur ordonnance du Juge des tutelles au mois d’août et a pu intégrer un parcours de formation linguistique.

Mais le 22 novembre, il a été convoqué au commissariat ; suite à son audition, il s’est vu notifier une obligation de quitter le territoire sans délai et un placement en rétention. Le jour même, il était placé au CRA de Metz en vue de son éloignement en Guinée.

C’est suite à un refus d’embarquer à l’aéroport de Roissy CDG qu’il a été transféré au centre du Mesnil-Amelot à son 36ème jour d’enfermement.

Ce jeune homme, victime de mauvais traitements en Guinée, risque à présent un éloignement vers ce pays. Il fait l’objet de poursuite et doit être jugé au TGI de Strasbourg le 05/01/2017, pour falsification de documents d’identité.

Il doit pouvoir être présent à son audience et s’expliquer devant le juge sur les faits qui lui sont reprochés.

Or, le lundi 02 janvier 2017 à 11H00, le jeune Thierno sera expulsé contre son gré vers un pays où il n’a plus d’attaches et où il encourt un risque réel pour son intégrité physique.

Par cette décision inique, la France viole les droits fondamentaux de ce mineur reconnus dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant dont elle est signataire.

Il est encore temps de nous opposer à l’expulsion du jeune Thierno et de rappeler à ceux-celles qui nous gouvernent leurs engagements pour la protection de l’enfance.

A cet effet, vous pouvez inonder sans relâche jusqu’à ce que libération s’ensuive, boîtes mails/fax des responsables de cette ignominie en reprenant les éléments ci-dessus :

Préfet : Stéphane FRATACCI, préfet de région Alsace
stephane.fratacci@bas-rhin.pref.gouv.fr

Secrétaire général : Christian RIGUET
christian.riguet@bas-rhin.gouv.fr

Et là où se prennent les décisions :

jean-pierre.jouyet@elysee.fr : Secrétaire général Elysée
boris.vallaud@elysee.fr : Secrétaire général Adjoint Elysée
jean-pierre.hugues@elysee.fr : Dircab Elysée
premier-ministre@pm.gouv.fr : Matignon
sebastien.gros@pm.gouv.fr : Chef de cab Matignon
patrick.strzoda@interieur.gouv.fr : Dircab Intérieur
julie.burguburu@interieur.gouv.fr : Dircab adjointe Intérieur
magali.charbonneau@interieur.gouv.fr : Conseillère immigration Intérieur

Propos relayés depuis RESF 93.