Par Antoine Aubert de tetu.com , samedi 26 décembre 2009

gareth_cLe coming out du joueur de rugby gallois
Gareth Thomas fait beaucoup parler.
Mais dans les milieux sportifs,
les réactions à cette annonce
(de Chabal et de Max Guazzini notamment)
sont pour la plupart positives.

«Je ne veux pas être vu comme un joueur de rugby homosexuel. Je suis d’abord et avant tout un joueur de rugby», soulignait Gareth Thomas, dans le Daily Mail, samedi dernier, craignant les éventuelles conséquences de son coming out (lire un autre article de têtu.com). Au vu des réactions à cette annonce, le plus grand joueur l’histoire du rugby gallois, 35 ans, doit être rassuré.

Symbole de l’importance qu’a pris cette annonce, cette phrase du joueur Sébastien Chabal, au détour d’une interview au Parisien: «Je veux saluer un homme: Gareth Thomas, ex-joueur toulousain et emblématique international galois. Il vient de dévoiler son homosexualité. Ça n’a pas dû être facile tous les jours dans le petit monde qu’est celui du rugby. Courageux, cet homme! Il l’était déjà sur le terrain.»

«Gareth est libre»

Contacté cette semaine par TÊTU, Max Guazzini, président du Stade français, a été pour le moins catégorique: «Honnêtement, on s’en fout. On le savait déjà, puisqu’il l’avait dit à ses coéquipiers au Pays de Galles et qu’on nous l’avait répété. Gareth Thomas reste avant tout cette immense joueur de rugby.» Max Guazzini avoue néanmoins avoir été marqué «par certains de ses propos, notamment qu’il a songé à se suicider à cause de son homosexualité. C’est terrible d’entendre encore cela à notre époque!»

Guy Novès, qui fût l’entraîneur de Thomas entre 2004 et 2007 à Toulouse, a lui aussi apporté son soutien à l’arrière de Cardiff: «C’est quelqu’un que j’adore, un type formidable et un super professionnel.» Une réaction qui ressemble à celle de Scott Johnson, ex-entraîneur du pays de Galles. Il a été l’une des premières personnes à qui Thomas a révélé son homosexualité: «La vérité c’est que nous avons là un homme courageux. Je suis très heureux pour lui, parce que désormais Gareth est libre. Je me sens privilégié d’avoir fait partie de cette histoire.»

Son ex-épouse: «Je suis très fière de lui»

De son côté, l’arbitre international gallois Nigel Owens, qui avait révélé dans la presse son homosexualité en 2007 (lire un autre article de têtu.com), s’est dit «sûr que (Gareth Thomas) va être agréablement surpris, comme je l’ai été, de voir à quel point il va pouvoir bien le vivre».

L’épouse de Gareth Thomas a elle aussi voulu soutenir publiquement celui dont elle est séparée depuis 2006: «Je suis très fière de lui et si d’autres personnes voient les choses autrement, c’est qu’elles sont stupides. Je sais que ça a été un immense soulagement pour lui quand il me l’a annoncé, ainsi qu’à sa famille et à ses amis proches. Ce sera encore plus vrai maintenant que tout le monde sait.»

«Une star du foot ne pourrait pas faire la même chose»

Max Guazzini espère que ce coming out «pourra aider des jeunes sportifs à s’assumer comme Gareth Thomas. Ce serait vraiment bien.» Mais c’est encore loin d’être gagné. Interrogé par The Independant, le célèbre agent de célébrités – et notamment de sportifs – Max Clifford a expliqué que la même chose ne pourrait pas arriver avec une star du football: «S’il le faisait, sa carrière serait terminée. Ces cinq dernières années, je me suis occupé de deux joueurs de haut niveau, homosexuels ou bisexuels, jouant dans le championnat anglais. Je leur ai conseillé de ne pas faire leur coming out. L’homophobie dans le football est aussi forte qu’il y a dix ans.»

Une quasi-première dans le monde du sport

Hormis Dónal Óg Cusack, dans le hurling, un sport traditionnel irlandais (lire notre article), le Gallois est le premier joueur de premier plan d’un sport collectif encore en activité à dévoiler son homosexualité. L’Anglais Justin Fashanu avait été le premier footballeur de premier plan -et à ce jour le seul- en 1990, à entreprendre une telle démarche. Attaqué de toutes parts, exclu de l’entraînement par son entraîneur, il s’est suicidé peu après.

Parmi les grands sportifs en activité ayant annoncé publiquement leur homosexualité figurent les joueuses de tennis Martina Navratilova, Amélie Mauresmo, le plongeur américain Greg Louganis. Le champion olympique britannique de patinage artistique John Curry, mort du Sida en 1994, avait fait son coming out à la fin de sa vie. «J’espère que dans dix ans, ce ne sera plus un sujet tabou dans le sport et que les gens diront: et alors?», a conclu Gareth Thomas.

Tout l’article dans tetu.com