le CRAN, publié le 23-07-2013

Arnaud Montebourg a récemment présenté  un logiciel « conçu et réalisé à la demande du ministère du redressement productif », et destiné à favoriser la relocalisation des entreprises en France. Le nom de ce dispositif ingénieux ? Colbert 2.0.

 A cette occasion, le CRAN tient à rappeler que Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV, a fortement travaillé au redressement productif de la France de l’époque en fondant l’économie du pays en grande partie sur les compagnies coloniales et le commerce triangulaire. La clef de voûte de ce dispositif est, on le sait, le Code Noir, dont Colbert prépara la rédaction. Il n’est pas besoin ici de disserter sur le contenu dudit Code. Quelques articles suffiront à en expliquer la philosophie.

 Article 38. – « L’esclave fugitif qui aura été en fuite pendant un mois à compter du jour que son maître l’aura dénoncé en justice, aura les oreilles coupées et sera marqué d’une fleur de lis sur une épaule ; et s’il récidive une autre fois à compter pareillement du jour de la dénonciation, aura le jarret coupé et sera marqué d’une fleur de lis sur l’autre épaule ; et la troisième fois il sera puni de mort. »

 Article 44. – Déclarons les esclaves être meubles, et comme tels entrer en la communauté.

 « Il est honteux qu’Arnaud Montebourg ait accepté ce nom atroce pour illustrer cette politique de relocalisation, a indiqué Louis-Georges Tin, le président du CRAN. De deux choses l’une, soit il est totalement ignorant de l’histoire coloniale, soit il est totalement méprisant à l’égard des peuples colonisés. Dans un cas comme dans l’autre, nous demandons qu’il nous donne des explications, et qu’il répare immédiatement cette erreur choquante ».

 On s’en souvient, M. Hollande avait inauguré son quinquennat sur un faux pas évité de justesse, puisqu’il avait voulu rendre hommage à Jules Ferry, l’homme de l’école républicaine, mais aussi l’homme de la politique coloniale et raciale de la France. Aujourd’hui, c’est au tour d’Arnaud Montebourg de déraper sur Colbert, autre grande figure du racisme à la française. « Décidément, il serait temps que Mme Taubira mette en place un séminaire d’histoire de la France coloniale pour les dirigeants du Parti socialiste, a ajouté Louis-Georges Tin. Après tout, Mme Vallaud-Belkacem n’a-t-elle pas mis en place une formation sur l’égalité entre hommes et femmes à l’attention de ses collègues du gouvernement ? »

Certes, pour beaucoup de Français, Colbert évoque le colbertisme, l’économie, la grandeur de la France, mais cette grandeur, justement, fut fondée sur un crime contre l’humanité. « Vos héros sont nos bourreaux, a commenté le président du CRAN. Et il y a encore des rues Colbert, des lycées Colbert, et une salle Colbert à l’Assemblée nationale, autant de lieux qui devraient également être débaptisés. Cette réparation serait-elle également « impossible », pour reprendre le mot de M. Hollande, le 10  mai dernier ? »