Article publié sur Yagg.compar Journaliste, Yagg – Photo Amnesty International

Publié le 18 septembre, le rapport d’Amnesty International intitulé À cause de ce que je suis met en lumière les violences dont sont victimes les personnes LGBT en Europe, mais surtout les manques législatifs des pays pour répondre aux crimes de haines motivés par l’homophobie et la transphobie: «Les autorités doivent s’améliorer dans plusieurs domaines. Actuellement, la législation de nombreux pays de l’UE présente des lacunes, et les enquêtes et poursuites relatives à des crimes motivés par la haine laissent souvent à désirer. Comme les victimes bénéficient de peu de soutien, elles ne sont pas forcément disposées à signaler les crimes à la police, et l’impunité pour leurs agresseurs prédomine.»

Lire la suite sur le site de Yagg.com en cliquant ici

Lire le rapport A cause de ce que je suis sur Amnesty International.