Quant à la remise en cause du système social et d’accès aux soins pour les plus démunis, il convient que chacun ait bien en tête ce que cela signifie : 4 500 000 personnes nationaux et étrangers en situation régulière ont accès à une couverture médicale parce qu’ils perçoivent un revenu mensuel inférieur ou égal à 716 euros soit en dessous du seuil de pauvreté. A ceux là s’ajoutent 200 000 étrangers en situation irrégulière qui ont accès à une couverture santé moindre et dans les mêmes conditions de revenus que précédemment. La proposition de Monsieur Copé de supprimer cette couverture médicale aux étrangers est non seulement inepte sur le plan sanitaire mais elle préfigure en réalité la remise en cause de la gratuité de cette couverture pour l’ensemble des affiliés – nationaux et étrangers. Sus aux pauvres.

 Hystériser la société française, la séparer ne peut être un projet de société. Le pacte de solidarité républicain doit vivre, évoluer et nous permettre de nous rassembler.