reaction-du-cran-apres-les-resultats-des-europeennes-cranA l’issue des élections européennes de mai 2014, le Front National est arrivé en tête, avec 25% de voix, largement devant l’UMP à 20% et le PS à moins de 15%.

« Le pays de Voltaire, de Rousseau, de Césaire et de Sartre est devenu le pays de Pétain, de Poujade, de Le Pen, père et fille. Dans le monde entier, c’est cette image hideuse qu’on aura désormais de la France », a déploré le président du CRAN.

Au-delà de ce résultat, il convient que le gouvernement mesure la responsabilité terrible qui est la sienne. François Hollande a changé de premier ministre sans changer de politique. L’illusion n’aura trompé personne. L’effet Valls a fait pschitt.

Pourtant, depuis deux ans, le CRAN ne cesse de mettre en garde François Hollande. En 2012, il avait fait ses meilleurs scores dans l’Outre-mer, dans le 93, dans les quartiers populaires et parmi les musulmans de France, qui ont voté pour lui à 80 %, pour se débarrasser de Sarkozy qu’ils trouvaient porté à une certaine forme de racisme.

Mais depuis lors, Hollande n’a cessé de tourner le dos à son électorat. Celui-ci le lui a bien rendu. D’abord aux municipales, et puisque le président n’en a tiré aucune leçon, maintenant aux européennes. Avec les Noirs et les Arabes, le Parti Socialiste a pu gagner, sans eux, il est désormais condamné à l’échec.

Aujourd’hui, la lutte contre le racisme est au point mort. Refus de créer un ministère sur ce sujet, blocage total sur les attestations de contrôle, aucune initiative en faveur du droit de vote des étrangers, refus de toute réparation, malgré l’engagement de M. Ayrault, aucune avancée sur les actions de groupe contre les discriminations, réactions tardives et minimalistes après les attaques racistes contre Christiane Taubira, etc.

« On refuse de lutter contre le racisme. Parfois même, on s’y adonne, comme le montre la politique anti-Roms. En on s’étonne ensuite de la montée de l’extrême-droite ? Marine Le Pen triomphe et François Hollande est humilié. Il est désormais Monsieur 15 %, a déclaré Louis-Georges Tin. Reste à savoir s’il sera capable de sortir de l’aveuglement qui est le sien depuis maintenant près de deux ans », a conclu le président du CRAN.