sdf-81Personne n’est à la rue par le seul manque d’argent. Mais on s’y retrouve par manque d’amour. Sans solidarité familiale et sans stabilité émotionnelle, c’est le point de bascule. Le mythe du chômeur à la rue est une illusion. De l’argent, il y en a : RSA, APL, manche. Tous les bénéficiaires des minimas sociaux ne sont pas sur le trottoir. Les SDF ne savent pas s’occuper d’eux. On ne leur a pas appris.

Article intégral publié dans StreetPress